Ajustement de notre pratique, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Paradmin

Ajustement de notre pratique, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Ajustement de notre pratique

Depuis le début de la crise du COVID-19, nous avons dû adapter notre pratique pour rester disponibles et présents en tant que service essentiel. Avec le dé-confinement progressif que nous vivons, il est important pour nous de vous tenir au courant de l’évolution de notre pratique pour continuer à vous servir efficacement.

Bureau de Peak : télétravail maintenu jusqu’au 30 septembre

Peak nous a annoncé la semaine passée avoir décider de garder tous les employés en télétravail jusqu’au 30 septembre pour assurer la santé de ses employés et de ses clients. À compter du 30 septembre, si la situation le permet, les bureaux seront ré-ouvert pour les employés et les clients.

Des vidéoconférences pour vous servir

Depuis le début mars, nous utilisons des outils de vidéoconférence pour rester connectés avec vous. Avec l’annonce du maintient du télétravail chez Peak, nous allons continuer les rencontres virtuelles jusqu’au 30 septembre nous aussi. Nous voulons à tout prix éviter d’être un vecteur d’infection vu la grande quantité de personnes que nous rencontrons dans une semaine.

Soyez assurés que nous respectons tous les standards de sécurité durant nos vidéoconférences. Pour ce faire, nous nous assurons d’avoir les dernières versions à jour des logiciels, nous n’activons pas l’enregistrement des rencontres et nous nous assurons de ne pas présenter de données critiques comme votre NAS ou votre date de naissance.

Signature électronique

Pour continuer à être fonctionnel, nous devons être capables de vous faire signer les différents documents pour effectuer vos transactions. De concert avec le département de conformité de Peak, des compagnies de fonds et de l’AMF, nous nous sommes assurés d’avoir des solutions sécuritaires et valides légalement.

Les compagnies d’assurances ont aussi pris le virage de l’ère numérique en offrant à présent de compléter les demandes d’assurances à distance avec signature électronique. Les exigences concernant les examens médicaux ont été revues pour simplifier les demandes pour des couvertures inférieures à un million.

Suivi des marchés

Les actions reprennent leur ascension grâce à des nouvelles prometteuses sur les vaccins

Les actions mondiales ont bondi cette semaine après que les premiers résultats d’un vaccin expérimental COVID-19 de Moderna Inc. ont stimulé la spéculation selon laquelle les économies pourraient se rétablir plus rapidement que prévu.

Les commentaires du président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, selon lesquels la Fed n’avait pas épuisé ses options pour soutenir la reprise économique ont également été responsables du regain d’optimisme.

Alors que l’appétit pour le risque est revenu sur les marchés boursiers, les prix de l’or et du dollar américain ont reculé, tandis que les indicateurs d’amélioration de l’activité économique ont fait monter le prix du pétrole à son plus haut niveau depuis deux mois.

Hausse des tensions entre les États Unis et la Chine

La guerre des mots entre Donald Trump et le gouvernement chinois continue de créer une inquiétude sur les marchés. L’accord commercial signé à la fin de 2019 ne semble pas encore menacé mais cela pourrait évoluer durant les prochaines semaines.

Les attaques concernant le rôle de la Chine dans l’apparition et la propagation du COVID-19 ont fortement fait réagir la Chine dimanche, laissant entendre qu’ils répliqueront aux attaques américaines. Le gouvernement chinois a même laissé entendre un retour de la « Guerre froide ».

Un rebord bien présent mais le secteur des services sous pression

Le rebond que l’on a vu sur les marchés est aussi présent dans l’activité manufacturière, particulièrement en Europe.

Par contre, au contraire des autres récessions, le secteur des services est celui qui est le plus durement touché, aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord. Cela s’explique par l’arrêt complet de l’économie à travers le monde et les fermetures temporaires des entreprises. Les gens ont coupé dans les services dont ils n’avaient plus besoin ou encore retardé l’acquisition de nouveau service.

Une autre bulle des technologies?

L’importance des technologies dans la reprise est très forte. Il suffit de voir l’évolution de Zoom qui est passé de 10 millions d’utilisateurs en décembre 2019 à plus de 300 millions en avril 2020. La valeur boursière de l’entreprise est plus importante aujourd’hui que les 7 plus grosses compagnies aériennes réunies.

L’indice du FAANGM, qui représente les plus grosses compagnies de technologie continue à surperformer l’indice du S&P 500. Le NASDAQ est le premier indice a être redevenu positif depuis 3 semaines déjà alors que le S&P 500 doit encore rattraper 8.52% pour redevenir positif.

Des baladodiffusions et de la lecture

L’avis des gestionnaires de fonds

Ne manquez pas la prochaine présentation de Mackenzie, le 3 juin à 16h en vous inscrivant ici.

Ne manquez pas la présentation de Michel Villa sur l’impact du coronavirus sur la gestion de vos placements en vous inscrivant ici.

Comme les dernières semaines, voici les différentes présentations de gestionnaires de fonds que vous pouvez écouter :

  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (7 avril 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (22 avril 2020)
  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (19 mai 2020)
  • Patrice Quirion, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity, traite des éléments clés que les investisseurs canadiens doivent prendre en considération actuellement (16 avril 2020)
  • Hugo Lavallée,  gestionnaire de portefeuille d’actions canadiennes, traite de l’incidence de la COVID-19 sur l’économie et les marchés canadiens et son point de vue sur les occasions de placement à long terme pour les investisseurs (9 avril 2020)
  • David Tulk, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity (7 avril 2020)
  • Peter Bowen, vice-président, Recherche sur la retraite et la fiscalité et Michelle Munro, directrice principale, Recherche sur la retraite et la fiscalité chez Fidelity (31 mars 2020)
  • Clément Gignac, vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. Il agit notamment en tant que porte-parole sur les questions économiques.
  • Jeff Elliott, Ph. D., CFA, Vice-président, Gestion de portefeuille, et gestionnaire de portefeuille chez CI (7 mai 2020)
  • Brian Levitt et Jim Young, stratégiste du marché et gestionnaire de portefeuille sénior chez Invesco (20 mai 2020)

Des articles qui pourraient vous intéresser

À propos de l’auteur

admin administrator